Savez-vous planter des choux à la mode de chez nous ?

Retourner à la page d'accueil

U

n jardin partagé c’est un espace pensé collectivement par les habitants d’une ville, d’un quartier ou d’une commune. C’est un lieu ouvert à tous conçu par les habitants pour les habitants. Jardinière en herbe, Charlotte a récemment rejoint les Yannick des Champs à Brest pour se faire la main (verte). 





 

 

2014, je quitte Berlin, je quitte la vie que je me suis construite ces quatre dernières années. Je rentre en France, mais où m’installer ? Je me mets alors en route et voyage de fermes bio en communautés…Je rencontre des personnes passionnantes. Je découvre la vie en groupe, j’entends parler de communication non-violente et je travaille principalement la terre. Mon intention première était d’apprendre à cultiver les légumes afin d’avoir bientôt mon potager. Après cette période de recherche qui a duré deux ans, je finis par poser mes valises à Brest, en Finistère. Gros coup de cœur pour la Bretagne. Je la trouve belle, sauvage et calme à la fois. Pourquoi Brest me demanderez-vous ? Nous aurons, je suis sûre l’occasion lors des cafés Rosalie d’échanger plus amplement à ce sujet.

 

A Brest depuis septembre, c’est plus précisément dans le quartier de Recouvrance que je me suis établie. J’entends alors parler de l’association Vert le Jardin. Et hop ni une ni deux, je prends contact avec le jardin de mon quartier ­– les Yannick des champs — et quelques semaines plus tard, pour une poignée d’euros contre une poignée de terre me voilà adhérente ! Une parcelle au sein du jardin partagé m’est attribuée, j’ai accès à du matériel de jardinage mutualisé et un compost commun est organisé. Le cœur chaud et plein de gratitude je rentre chez moi.

 

Les jardins partagés…c’est quoi ?

Un jardin partagé c’est un espace pensé collectivement par les habitants d’une ville, d’un quartier ou d’une commune. C’est un lieu ouvert à tous conçu par les habitants pour les habitants.

 

Le premier jardin partagé de France a été créé à Lille en 1997. Le deuxième jardin communautaire a vu le jour à Paris en 2002. Depuis quelques années on constate une hausse du nombre de jardins partagés.

Pour infos : 84 jardins ont été recensés à Brest et ses alentours. >> Voir la liste des jardins partagés de Brest

Et oui, je ne suis pas la seule à rêver de faire pousser des salades ou bien des plants de tomates !

 

Outre le jardinage, le contact avec la terre et le plaisir de faire ses récoltes, les jardins partagés sont également des lieux d’échange qui favorisent les rencontres entre voisins. Ils entretiennent le lien social et favorisent la solidarité.

 

Le saviez-vous ?

Liz Christie est une artiste qui vivait à New York. Désolée par les vastes espaces abandonnés de la ville, elle décide avec l’aide de quelques amis de végétaliser les friches de Manhattan en lançant des bombes de graines (seed bombs). De ses interventions naîtra le mouvement Green Guerillas de renommée internationale.

 

Pourquoi voulais-je rejoindre un jardin partagé ?

Le premier jardin partagé que j’ai vu était sur le terrain de l’ancien aéroport Tempelhof à Berlin. Au départ clandestin, les habitants ont su lui faire une vraie place et le faire accepter par la ville. Très astucieux, c’est à partir de « rien » qu’ils ont créé un incroyable jardin. Vous y trouverez des plantes qui sortent de chaussures ou bien des bacs à fleurs en palettes. J’ai été charmé par leur capacité à recycler ce qu’ils avaient sous la main, à réinventer et embellir un espace. Depuis ce jour-là je connais l’existence des jardins partagés et le concept m’a très vite séduite. Une fois installée je rejoindrais un jardin collectif !

 

En rejoignant les Yannick des champs, j’ai découvert un aspect bénéfique dont je ne m’étais pas doutée. Jardinière en herbe je suis parfois incertaine. Je peux alors me tourner vers des jardiniers plus confirmés. Ils me guident, me conseillent. Ils connaissent souvent bien la terre et le climat local. Je suis plus sereine et passe à l’action. J’aime l’idée de partager, faire ensemble. Faire à plusieurs donne de la force et du courage ; je tenais vraiment à me lancer dans l’aventure de faire pousser mes légumes moi-même, après tout c’est tellement simple et tellement bon ! … mais seule je ne suis pas sûre que je m’y serais mise… ;)