Vieillir entre amis plutôt qu'en maison de retraite, un exemple à suivre?

Retourner à la page d'accueil

C'est comment chez nos voisins européens ? Chez Rosalie Life, nous pensons qu'il existe des formes alternatives réalistes aux maisons de retraite pour avancer en âge sereinement. L'habitat participatif en est un exemple. Ici nous reprenons le contenu d'un article publié par le site Fabiosa et repris sur celui du Journal des bonnes nouvelles qui s'intéresse à un programme de logements en cohabitation créé au Danemark. 


 

Santé et bien vieillir

Nous savons que la population mondiale vieillit. On prévoit que d’ici 2050, le nombre de personnes de plus de 60 ans triplera. Pour bien vivre et avoir une bonne qualité de vie, il est possible de faire face à la vieillesse de différentes façons.

Au fur et à mesure que nous prenons de l’âge, nous pouvons choisir différentes options pour vivre. Certaines personnes sont prises en charge par leurs enfants, tandis que d’autres vont dans des maisons de retraite. Cependant, il y a quand même des personnes courageuses qui ne veulent pas vivre seules et choisissent de vivre avec leurs amis.

La nouvelle tendance, c’est la cohabitation à l'instar de ce programme de logements créé au Danemark, qui valorise les contacts que vous construisez avec vos amis lorsque vous vivez dans une communauté.

C’est une sorte de village privé où chaque résident ou couple a sa propre maison. Il y a aussi des espaces de vie communs, pour les loisirs, etc. Chaque cohabitation a ses propres règles. Ce nouveau modèle fonctionne si bien qu’il existe déjà dans plusieurs pays européens et aux États-Unis.

C’est l'une des formules qui permet aux personnes de vivre leur vie pleinement et de rester en contact avec leurs amis, lorsqu'elles avancent en âge. Cela les aide définitivement à rester des membres actifs de la société, et nous les soutenons pleinement !

 

À Roskilde au Danemark, 8 amis ont élaboré le projet de vieillir ensemble afin de briser l’isolement. Rejoints dans leur rêve par d’autres, ils sont aujourd’hui 46 dans 26 maisons! Entre préparatifs des repas communs, visite dans un autre cohabitat, les habitants savent expliquer pourquoi la vie en communauté est tellement présente au Danemark. Ici les retraités sont véritablement actifs. Ainsi, un groupe de musiciens se réunit dans une salle de la maison commune pour jouer du rock. Un couple fabrique son schnaps avec les herbes du jardin. Pendant que certains ont choisi de se rendre toutes les semaines dans une maison de retraite afin de promener des personnes âgées en rickshaw, d’autres s’investissent dans des veilles de nuit pendant lesquelles ils distribuent des condoms et des bonbons, faisant ainsi de la prévention auprès des jeunes de la ville.

Simple, n'est-ce pas ?